Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
LA RESERVE DES ARTS

Dans un monde où le réemploi et l'upcycling sont des actes engagés afin de donner une seconde vie à des déchets, l'action de La Réserve des Arts devait être soulignée. A ce titre, notre rédaction relaie cette information.

La Réserve des arts fête ses 10 ans et démontre que le réemploi est en marche au sein du secteur culturel et créatif.

En 2008 dans les pas du Grenelle de l’environnement, La Réserve des arts est créée pour démontrer qu’il est possible de réemployer des matières, rebuts de l’activité économique, en les proposant aux professionnels du secteur culturel et créatif pour qu’ils créent, transforment et innovent. La Réserve les accompagne dans leurs nouveaux processus de création circulaire en s’appuyant sur leurs compétences et savoir-faire professionnels.

La Réserve des arts est une plate-forme de réemploi spécialisée. Elle collecte auprès d’entreprises et d’institutions culturelles franciliennes des matières destinées au rebut. Dès réception, celles-ci sont pesées, triées, valorisées (identifiées, prédécoupées, désiglées, etc…) puis revendues à des prix solidaires aux professionnels du secteur culturel.

Chaque année, en moyenne, 150 tonnes sont collectées : des rouleaux de tissu, des plaques d’altuglass et de dibon, des planches de bois, de la visserie, des bâches du papier, des peaux de cuir etc…. En 2017, sur ces 150 tonnes collectées, 102% sont réemployées et 9% recyclées : une performance exemplaire qui valide le pari du réemploi.

Les professionnels adhèrent à l’association La Réserve des arts pour avoir accès à un stock en renouvellement constant et acheter des matières premières secondaires. Ils sont aujourd'hui plus de 4600 professionnels, en majorité des indépendants et des étudiants, sur plus de 60 métiers différents : maroquinier, couturier-e-s stylistes, menuisiers ou constructeurs-trices de décors, plasticien-ne-s, costumier-ère-s, chefs décorateur-trice, désigners, architectes etc…. Autant de compétences pour transformer ces matières en maquette, chaussures, abri pour SDF, sculpture, scénographie de musée etc…

En 2015 puis 2017, dans un effort continu d’accompagner le réemploi, La Réserve des arts ouvre des ateliers de transformation: bois, métal, plastique puis couture. Ces ateliers sont dotés de machines professionnelles et de formations thématiques à disposition des adhérents de la Réserve.

Ces ateliers sont l’opportunité de perfectionner ses techniques de réemploi et d’éco-conception mais aussi de se professionnaliser avec de nouveaux savoir-faire. La Réserve développe la sensibilisation et la formation des acteurs professionnels et des étudiants . Elle a par exemple créé le Club des écoles, pour coordonner et promouvoir actions et réflexions en matière de gestion de déchets et d’eco-conception au sein des établissements qui forment les talents de demain.

«A La Réserve des arts, rien ne se perd, rien ne se jette, tout se transforme ! » promet Sandrine Andreini, directrice de La Reserve des arts.

Depuis 10 ans, pour développer ces nouvelles pratiques, La Réserve des arts réunit des entreprises partenaires du CAC40 aux ETI en passant par des établissements publics, qui lui font confiance et sont soucieuses de leur impact. Parmi elles, des grandes maisons du luxe, des entreprises de l’évènementiel, des institutions culturelles de renom comme le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Louvre etc….

La Réserve a 10 ans et rêve grand : que toutes les organisations du secteur créatif au sens large continuent de créer, développer et innover dans une démarche d’éco-circularité en s’appuyant sur la plateforme de produits et de services de La Réserve !

« Ce n’est que le début. La Reserve des arts souhaite désormais changer d’échelle en Île-de-France d’abord car les besoins sont immenses mais également dans d’autres métropoles … Nous souhaitons devenir une plateforme logistique qui soutient, valorise et développe les démarches de réemploi des entreprises ainsi qu’une plateforme de diffusion des compétences de réemploi. Et pour cela, nous avons besoin du soutien de tous, entreprises, collectivités et professionnels. » nous explique son président., Daniel Villessot.

« Nous lançons notre projet #créertransformer pour construire les 10 ans à venir et espérons que la Region, les collectivités et les entreprises seront nombreuses à participer. Ensemble, nous avons le pouvoir de transformer et changer les modes de production dans la création. »

Toutes les informations sont à retrouver sur le site : www.lareservedesarts.org 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail