Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail
DECIBEL D'OR 2019

Créé en 1991 par le Conseil National du Bruit (CNB), le concours du Décibel d’Or récompense les industriels, élus, enseignants, concepteurs, représentants d’associations, chercheurs, Français et Européens faisant preuve de réalisations innovantes ou remarquables en matière d’amélioration de l’environnement sonore.

Le CNB est placé auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Il est une instance consultative réunissant les principaux acteurs de la lutte contre le bruit.

En 2019, le jury "Décibel d'Or" était présidé par Laurianne ROSSI, députée de Seine-Maritime, présidente du Conseil National du Bruit, ayant retenu 12 lauréats dans 5 catégories.

Dans la catégorie "MATERIAUX ACOUSTIQUES ET SYSTEMES CONSTRUCTIFS", le jury a ainsi décerné un "Décibel d'Or" et un "Décibel d'Argent".

Le Consortium NICEEBAU (Écrans Bas Acoustiques Urbains), rassemblant la Métropole Nice Côte d’Azur et 7 partenaires, c'est vue attribuer un Décibel d’Or pour l’expérimentation grandeur nature de trois prototypes d’écrans bas acoustiques. Une action qui répond aux enjeux du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) de la 3e échéance de la Métropole.

"La Métropole de Nice Côte d’Azur a été la première agglomération de France à avoir réalisé des cartes stratégiques de bruit et un PPBE sur son territoire en 2010.

En 2019, son 3e PPBE a été approuvé, contenant une quarantaine d’actions de lutte contre le bruit. Pour répondre à l’une d’entre elles, concernant la protection des zones de calme et l’amélioration de l’environnement sonore des espaces publics, l’APREA (Association Professionnelle des Réalisateurs d’Écrans Acoustiques) et le CSTB ont proposé à la Métropole de tester en grandeur nature trois prototypes d’écrans bas acoustiques innovants permettant l’amélioration du paysage sonore urbain.

Pour réaliser cette expérimentation, un Consortium intitulé NICEEBAU (Écrans Bas Acoustiques Urbains) a été créé dont le CSTB en est le mandataire. Il est constitué de partenaires institutionnels (CSTB, ADEME, CEREMA), des professionnels constructeurs d’écrans acoustiques (PBM, MICE, IDETEC), d’un bureau d’études acoustiques (CERIB) et d’un pôle de compétence dans le domaine du bruit (ACOUCITE). Ce projet suivi par l’ADEME fait l’objet une convention de recherche et d’expérimentation établie et approuvé le 15 avril 2019 par délibération.

Les sociétés PBM, MICE et IDETEC Environnement, spécialisées dans la conception et le développement de produits, ont réalisé et posé les prototypes URBA)))SOFT sur le site industriel de la société PBM à Heyrieux (69) afin de permette la réalisation des différents essais acoustiques de type « laboratoire ». Ces dispositifs de faible hauteur ont pour objectif de limiter la nuisance acoustique liée à la circulation urbaine et en particulier l’émergence de bruits particuliers, tout en préservant l’esthétique de l’environnement et la liberté de circulation.

Une analyse précise et plusieurs visites techniques ont permis de déterminer un site d’expérimentation pour les essais en situation réelle. C’est le boulevard de Cessole à Nice, en bordure du jardin d’enfant de la Maison de l’Environnement qui a été sélectionné.

À ce jour, après avoir réalisé des mesures «état zéro» sur site, les prototypes sont en cours d’installation.

Ces écrans bas combinent trois matériaux permettant ainsi d’ajuster l’aménagement selon les besoins et les considérations locales. Les qualités des matériaux présentent des performances acoustiques différentes en transmission et en réflexion.
L’affaiblissement en transmission est assuré par la masse des produits, l’absorption de l’énergie acoustique est assurée, quant à elle, par la présence sur le parement coté bruit :
• de béton de bois, pour le module «béton»,
• de laine minérale haute densité pour le module «métal»,
• par la nature du sol au pied du module «transparent» dans la
mesure où la courbure de l’écran réfléchit au sol les ondes acoustiques qui sont alors absorbées.

Dès la fin 2019 et courant 2020, les essais in situ vont se poursuivre (CSTB, CERIB) ainsi que des enquêtes de perception auprès des riverains et usagers du jardin d’enfant, de la voirie et des trottoirs (ACOUCITE).

AVIS DU JURY
Une expérimentation innovante pour la mobilité durable qui constitue une première en France à cette échelle.

La société RECTICEL INSULATION remportait, quant à elle, un Décibel d’Argent pour le Silentwall, un panneau isolant acoustique mince (40 mm) constitué de mousses de polyuréthane recyclées associé à une plaque de plâtre, offrant un indice d’affaiblissement acoustique de 9 à 12 dB.

AVIS DU JURY
La facilité de pose de panneaux de fabrication française utilisant des produits en provenance de l’économie circulaire.

Pour de plus amples informations sur les missions du CNDB, suivez ce lien. 
L'ensemble du palmarès 2019 est à découvrir en visitant le micro-site dédié.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Twitter Partager sur Pinterest Imprimer l'article Envoyer par mail

VONARIS-M SIGNÉ FINIMETAL

VONARIS-M est un radiateur à eau chaude, doté de tubes rectangulaires assurant la structuration de sa façade, dans un esprit chic, et à prix très accessible.