Janvier 2023
Edition # 142
Biosourcer l'achat public / 24 novembre 2022

Notre rédaction vous relaie cette prise de parole commune entre le Ministère de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle (DGE), la FIPEC (Fédération réunissant les fabricants de peinture concernées par l'expérimentation), la FHER (détergence) et l'ACDV et Bioeconomy for change.

Paris, le 24 novembre 2022

"Stratégie nationale d’accélération des produits biosourcés et des biotechnologies industrielles : favoriser la commande publique pour les produits biosourcés

Le 24 novembre 2022, la filière industrielle, en partenariat avec la Direction générale des Entreprises du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, présente les actions mises en oeuvre pour favoriser la commande publique des produits de peinture et de détergence biosourcés, dans le cadre du Salon des Maires.

Cette expérimentation s’inscrit dans la stratégie nationale dédiée aux produits biosourcés, annoncée par le Gouvernement le 10 décembre 2021, avec la volonté politique d’accélérer le développement des biotechnologies industrielles françaises et la fabrication de produits biosourcés, en soutien des ambitions du plan France 2030.

Pour répondre à cette ambition, les industriels fabricants des produits de peintures décoratives et de produits de détergence ont travaillé pour faciliter la commande publique de produits biosourcés. Cette expérimentation doit permettre d’accélérer la décarbonation de l’achat public, en favorisant l’adoption des produits biosourcés durables pour ces deux catégories de produits.

En coordination avec la Direction générale des entreprises, la filière des produits biosourcés a développé en 2022 des documents de communication, des guides techniques de filière et un référencement des produits biosourcés via une plate-forme dédiée sur l’AgroBioBase. Ces éléments pourront notamment être partagés auprès de la communauté des achats durables, la plate-forme d’échanges RAPIDD.

A cette occasion, les représentants de l’Etat et de l’industrie se sont exprimés :

Gary Norden, chef de projet à la Direction générale des entreprises : « La commande publique est un levier essentiel de la politique de l’État en matière de développement durable. Elle doit tenir compte notamment de la performance environnementale des produits, en particulier de leur caractère biosourcé. Le développement de produits biosourcés en France contribue en effet à la souveraineté du pays ainsi qu’à l’atteinte des objectifs environnementaux, via notamment la substitution des produits pétrosourcés avec des produits issus de biomasses françaises. Le recours aux produits biosourcés permet par ailleurs de pérenniser ou créer des emplois locaux, industriels ou agricoles. »

Antoine Peeters, vice-président de l’ACDV et DGA de Bioeconomy For Change : « Les produits biosourcés sont nombreux et touchent tous les domaines de notre quotidien. Ils apportent des solutions opérationnelles aux collectivités et acheteurs publics en permettant de réduire notre dépendance économique et notre empreinte climatique. »

Stephan Auberger, PhD, DG de SALVECO et administrateur de FHER : « Compte-tenu de son poids économique et de son effet d’entraînement, l’achat public joue un rôle majeur dans la transition écologique. En lançant cette expérimentation sur les produits biosourcés des secteurs de la détergence et de la peinture, l’Etat encourage la performance environnementale des produits et doit donner un formidable coup d’accélérateur aux produits biosourcés. »

Guillaume Clément, PDG groupe Blanchon et administrateur de la FIPEC : « Nous devons accompagner la bascule de la pétrochimie à la chimie biosourcée, car c’est un levier d’indépendance stratégique et de décarbonation pour la France. Cela s’inscrit dans l’histoire naturelle de notre industrie. Il faut désormais accélérer grâce à ce type de soutien public. »"

Retrouvez l'ensemble des outils développés pour la commande publique sur le site : lesproduitsbiosources.fr

Source Direction générale des Entreprises du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.