Novembre 2022
Edition # 140
FNCOFOR fevrier 2022

Notre rédaction vous relaie cette information issue de la Fédération nationale des Communes forestières (FNCOFOR) impliquée afin de trouver des solutions concrètes face à la crise du chêne en France.

Paris, le 22 février 2022

"Depuis plusieurs années, nous connaissons de grandes turbulences concernant le marché du bois, au niveau mondial.

Le bois, ressource naturelle et renouvelable, qui tient une place majeure dans l'économie française, a un rôle essentiel à jouer dans la décarbonation des activités et l'atteinte de la neutralité carbone en France.

Aujourd’hui, Il est indispensable d’être vigilant sur la prise en compte de cette ressource et plus que tout nécessaire de renforcer le maillage territorial avec la mise en place de circuits plus courts en maintenant une transformation des produits forestiers en France et dans l’Union Européenne. Le label chêne Union Européenne et la contractualisation sont des solutions pour parvenir à ces dynamiques dans lesquelles la Fédération nationale des Communes forestières (FNCOFOR) s’est toujours pleinement investie avec tous ses élus, ces dernières années.

En effet, depuis 2015 en appui de l’Etat et de la Fédération Nationale du Bois (FNB), la FNCOFOR a contribué à la création du label chêne Union Européenne. Ce label apporte une réponse opérationnelle pour faire face aux difficultés d’approvisionnement important des scieries. Il vise à ce que les grumes de chênes de qualité sciage soient transformées une première fois dans l’Union européenne.   

La FNCOFOR souhaite également accélérer le développement de la contractualisation sur toutes les essences et particulièrement sur le chêne. La contractualisation permet la vente des bois par qualité sous contrat avec des entreprises françaises. 

A cet effet, nous avons co-signé l’accord-chêne mis en place le 17 février 2022 avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et l’ensemble des propriétaires, producteurs, gestionnaires et premiers transformateurs dans une démarche concertée et globale de filière.  

La FNCOFOR a mis sur pied un plan d’actions précis qui rassemble les conditions de la réussite pour développer la contractualisation en concertation avec l’Office national des forêts (ONF), présenté lors des Assises de la forêt et du bois. 

Cette dynamique actuelle ne pourra se faire que dans un dialogue construit et serein avec notre gestionnaire unique, l’ONF. L’ONF doit mettre les moyens et les compétences pour réaliser ce plan d’actions et l’Etat doit aussi nous soutenir sur plusieurs pistes d’amélioration tels que la dotation globale de fonctionnement des collectivités, les circuits de TVA, le fond d’amorçage....

Nous sommes en ordre de marche depuis plusieurs années. Notre comité national des ventes, rassemblant les élus du bureau des Communes forestières et la direction commerciale de l’ONF, travaille sur ces questions prioritaires d’actualités et de commercialisation des bois.

C’est grâce à cet élan collectif avec la publication récente du manifeste de la filière forêt-bois, la signature de cet accord-chêne, notre implication aux Assises de la forêt et du bois que nous pourrons trouver les meilleures solutions pour le développement de la filière sur le territoire national et pour lutter in fine contre le réchauffement climatique."

FNCOFOR, février 2022.