Septembre 2022
Edition # 138
Benoîst Audureau Céramiste

Avant la naissance d'une passion, il y a une découverte ou la rencontre d'une matière ! C'est ainsi que naît la passion de Benoît Audureau avec la terre qu'il transforme et métamorphose entre ces mains.

Benoît a découvert le métier de céramiste lors d'un stage découverte. A la suite de cette rencontre, il se dirige vers un CAP Tournage qui le conduira à passer un brevet des Métiers d'art, avec l'option "céramique".

Il se passionne pour le travail de l’argile dès ses études. Il perfectionne ses techniques à travers de nombreux stages qu’il effectue au fil des années auprès de professionnels potiers situés à travers la France.

Attiré par le brut des matériaux, il travaille depuis quelques années avec des argiles provenant de briqueteries des Pays de la Loire ou de petites poteries locales, se situant au maximum à 100 kilomètres autour de son atelier. Il met un point d’honneur sur la provenance et la qualité de l’argile qui constitue le coeur de son travail : elle se doit d’être brute et très peu dénaturée par l’homme.

En effet, alors qu’il est plus difficile de fabriquer des céramiques à partir d’argile brute, Benoît a surtout été attiré par ses atouts : sa richesse et son aspect écologique. «Tout ce qui se trouve dans l’argile, reste dans l’argile», affirme Benoît ; après que l’argile soit broyée, sable, cailloux et pyrite de fer dévoileront toute leur beauté après cuisson.

Ancré dans une logique de respect de l’environnement, il consacre une grande partie de son temps à la recherche d’argiles qui répondraient à ses valeurs. Contrairement à l’argile industrialisée, la fabrication de l’argile brute détient ces vertus : moins de perte, moins de consommation d’eau et d’électricité permettant ainsi un impact environnemental réduit.

Basant sa production sur de l’utilitaire et de petites séries décoratives, chaque céramique est unique : elles sont fabriquées artisanalement et façonnées à la main. Malgré cet aspect unique, la signature de Benoît se retrouve dans chacune de ses céramiques ; à travers leurs formes, leur justesse et surtout dans la spontanéité du tournage.

Posé à la louche d’une façon minutieuse, un émail blanc satinée ou mat entoure la plupart des pièces, marquant d’autant plus leur originalité. Issue de recherches personnelles, l’utilisation des émaux, créés à partir d’aliments acides, gras ou colorants comme les carottes, lui permet d’habiller ces pièces de couleurs ou d’un tressaillage naturel ; causant non pas leur fragilité, mais dévoilant leur beauté naturelle.

Le travail de Benoît a été remarqué en 2021 par le Design Lab - Habitat République : un tremplin à promouvoir la création, le design et l'artisanat autour de jeunes talents. Les produits de Benoît se retrouvent ainsi commercialisés jusqu'au 5 janvier 2022.

Les créations de son atelier sont également à découvrir sur son compte Instagram, ou sur le site E-marchand brutalceramique.com en suivant ce lien.