Septembre 2022
Edition # 138
BODA.green in and outdoor

Disponible dès septembre 2021, découvrez cet astucieux composteur permettant la culture de vos fleurs et plantes en extérieur comme en intérieur.

Ce concept modulaire et modulable a été créé par Pierre-Emmanuel Salmon, avec le souhait de dépasser la simple fonction d'une jardinière. Il s'est inspiré du concept de la permaculture afin de développer un écosystème capable de régénérer les nutriments nécessaires au développement de plantes.

Commercialisé sur le site BODA.green, Pierre-Emmanuel Salmon a développé 5 modules permettant de former un jardin-composteur suspendu, entièrement fabriqué sur commande et livré en 6 semaines. De plus, grâce à ce concept, 7 agencements sont possibles pour adapter votre "jardin-composteur" à votre mode de vie.

Son secret : en son coeur se dissimule un système lombricompostage performant, sans odeur et sans nuisible, permettant d'alimenter différents niveaux de culture.

En apportant régulièrement ses déchets verts de cuisine au composteur intégré, on enrichit la terre. Il suffit de répartir une fois par an le surplus de compost pour ne plus avoir à renouveler le terreau et se passer durablement d’engrais.

Les plus joueurs pourront aller au bout du concept en misant sur des cultures en osmose comme la fameuse association maïs, haricot grimpant courge où le maïs sert de tuteur au haricot, qui lui même capte l’azote atmosphérique pour le restituer dans le sol, alors que la vigueur de la courge protège la terre contre l’asséchement.

Mais le jardin-suspendu BODA.green est aussi idéal pour composer un carré de simples fleurs ou d’aromatiques accessibles au quotidien pour agrémenter ses salades et ses tisanes. À moins de préférer les plantes ornementales pour composer un tableau mouvant de fleurs et de feuillages. À chaque jardinier son jardin…

En jouant avec les différents modules proposés par BODA.green, on peut concevoir un paysage sur son balcon, mais aussi paysager un coin de jardin et architecturer ses jardinières.

Quatre typologies de modules composent ce produit :

La jardinière socle : de grande contenance, avec une faible emprise au sol percée au fond, elle ne se distingue pas vraiment d’une jardinière classique, sinon par les excroissances discrètes fixées à l’intérieur de deux parois. Celles-ci servent de supports pour maintenir un deuxième niveau dédié à la culture, ou au compostage.

Les jardinières-cheminées : disponibles en 2 dimensions les jardinières-cheminées n’ont pas de fond. Elles peuvent être directement plantées au sol ou dans une jardinière pour délimiter une culture sans entraver le développement des racines, ou encore se positionner sur la jardinière socle, en étoile ou en escalier, selon sa fantaisie et le nombre de surfaces de culture dont on veut disposer.

Le conduit de compostage : cette pièce brevetée se place au coeur du "jardin-composteur" suspendu. Elle sert à répartir efficacement les déchets verts de la cuisine pour faciliter leur assimilation par les lombrics.

Les couvercles : au nombre de deux, ces couvercles s’adaptent aux deux formats de jardinières-cheminées, qui selon la configuration du jardin-composteur recueillent les déchets verts de cuisine. Esthétiques et pratiques, ils permettent de retenir l’humidité nécessaire à un bon compostage.

À partir de ces éléments, libre à chacun d’inventer son paysage en extérieur, comme en intérieur. La géométrie élémentaire des jardinières socles ou cheminées est hyper structurante. Il est d’autant plus facile de se l’approprier, qu’elle est proposée en 7 coloris que l’on peut combiner à l’envie.

Pierre-Emmanuel Salmon a souhaité un modèle de fabrication cohérent avec son invention.

Côté matériau, il a rapidement opté pour un grès émaillé, à la fois durable, non polluant et performant. L’argile cuite à haute température reste poreuse à l’intérieur de la pièce pour restituer l’humidité en cas de forte chaleur. L’extérieur de la pièce est émaillé pour résister au gel en hiver et apporter une couleur et une finition hyper séduisante.

Côté fabrication, il s’est tourné vers le savoir-faire artisanal d’une manufacture française :

La céramique Lochoise, située à Loche non loin de Tours. Habitué à travailler avec de grands créateurs, cet atelier a permis d’aboutir au design très léché des pièces BODA.green, mais aussi de disposer d’une palette de couleurs dans l’air du temps. 7 couleurs dans le vent et subtiles.
Vous pourrez ainsi opter pour un blanc Edelweiss, un bleu Celeste, un rouge Coquelicot, un noir Orage d'été, un beige Solaire, un vert Sauge ou encore un violine Artemisia.

Rappelons que le compostage maison est la réponse idéale pour faire grossir ses tomates et maigrir ses poubelles. Et avec l’aide de quelques lombrics vendus sur le site BODA.green c’est encore plus facile.
La jardinière-composteur absorbe sans problème les déchets verts de cuisine d’une famille de deux personnes. Il suffit d’ouvrir le couvercle et de déposer ses épluchures, sans oublier d’ajouter de temps en temps des morceaux de cartons alvéolés. Quelques semaines suffisent pour décomposer les détritus en bon engrais vert, sans odeur désagréable. Tous les ans, un surplus de compost se forme, à répartir dans les jardinières pour compenser les pertes de terreau et distribuer l’engrais au pied de toutes les plantes.

Quelques idées de prix : Zeme (H/67 x L/40 x P/40 cm) associant 3 pièces s'affiche au tarif public indicatif à partir de 555 € TTC - Selvans (H/93 x L/40 x P/40 cm) associant 5 pièces s'affiche au tarif public indicatif et à partir de 760 € TTC.

De plus amples informations en suivant ce lien.