Surface de couverture de la forme d'un demi-cône droit, ou parfois polygonale, soit accolée à un mur ou raccordant deux versants comme une croupe.

Pièce inclinée d'une ferme, assemblée au sommet du poinçon et à l'extrémité de l'entrait. Elle supporte les pannes sur lesquelles sont appliqués les chevrons.

Dans une rive en arêtier, ardoise(s) biaise(s) placée(s) à la suite de l'arêtière. Dans une noue à 1 tranchis ou un renvers rond, ardoises biaises reliant le plan carré aux fendis.

Pierre dont sont tirés les petits éléments plats, rectangulaires ou carrés, que l'on place sur les toits pour constituer la couverture d'un bâtiment.

Le mot " Ardoise " employé seul désigne exclusivement toute plaque issue du schiste ardoisier.

Ligne saillante inclinée, droite ou courbe, formée pour l'intersection latérale de deux versants d'une toiture. Un arêtier est constitué de deux " rives en arêtier ".

Première ardoise biaise disposée au droit d'une rive en arêtier.

Eléments métalliques en acier, bacs autoporteurs, utilisés en couverture sur charpentes ou en supports d'étanchéité.



Soulèvement de l'ardoise de premier rang à l'égout lorsque l'épaisseur de la chanlatte est insuffisante.

Bande comportant un relevé et une pince sur le dessus, placée sous les ardoises en rive pour conduire l'eau directement à l'égout.

Bande de filet moulurée ou simplement ourlée utilisée dans les faîtages métalliques de couvertures et ardoises ou comme frise d'ornement sous les recouvrements en zinc des membrons.

En couverture en ardoises ou tuiles, bande de zinc ou de plomb remplaçant un rang de rencontre ou un doublis.

Bande plate en zinc ou en plomb utilisée pour le raccordement du brisis et du terrasson, pour entourage de souche, les brisures des égouts retroussés en couverture ardoise, ou pour la protection des rives ou entourage de souche en couverture en tuile.

Revêtement de mur extérieur. Le support bois recevant le parement est fixé sur la maçonnerie avec interposition ou non d'un matériau isolant.

Eléments de bois ou d'asphalte recouvrant toitures et murs exposés aux intempéries. Pose par tuilage.

Rang d'ardoises disposé sous le débordement des rives de couverture pour protéger une planche ou un chevron de rive.

Grosse pièce de bois de section rectangulaire utilisée pour la construction des charpentes.

Ensemble des ardoises constituant une rive en arêtier ; Arêtière, approche(s) et contre-approche.

Arête horizontale formée par le changement de pente d'un comble " à la Mansard ".

Versant inférieur d'un comble "à la Mansard".

Ligne d'intersection horizontale de deux pans de toiture superposées et formant un angle rentrant.

Couverture d'un toit avec des ardoises de toutes dimensions. Les ardoises, de formats rectangulaires, comportent différentes hauteurs déterminées et des largeurs variables.