Béton dont la peau a subi, après durcissement, un traitement chimique par application d'une solution d'acide dilué. Les aspects de surface obtenus vont du lisse au légèrement granuleux.

Produit chimique incorporé à une faible dose (moins de 5% de la masse du ciment) dans le béton ou le mortier, afin de modifier certaines de ses propriétés.

Outil permettant la vibration interne, sur le chantier, d'un béton frais venant d'être coulé. Il s'agit d'un tube métallique (contenant un moteur et un élément vibrant), d'un diamètre de 25 à 100 mm, que l'on plonge manuellement dans le béton.

Réaction chimique entre certains constituants amorphes et mal cristallisés de la silice (SiO2) contenue dans certains granulats, et un hydroxyde alcalin provenant du ciment.

Béton ou granulat, qui par sa forme, sa teinte et sa texture, participe pleinement à la qualité architecturale d'un ouvrage, par opposition à un béton caché, dont le rôle ne serait que structurel.

Elément en acier noyé dans le béton lui conférant une résistance à la traction. L'ensemble des armatures d'un béton armé constitue le ferraillage.

Elément modulaire de coffrage généralement vertical et utilisé pour réaliser des murs, voiles, refends ou éventuellement des poteaux.

Se dit d'un mortier dont le liant est constitué de ciment et de chaux.

Abréviation pour "Béton de Ciment Mince Collé".

Le BCMC est une technique d'entretien superficiel des structures bitumeuses dégradées. La technique consiste à fraiser ou à raboter la structure bitumeuse et à la remplacer par une couche mince de béton qui adhère parfaitement à la couche résiduelle sous-jacente.



Conglomérat pierreux artificiel formant un matériau de construction constitué de granulats, de ciment et d'eau.

Béton ayant subi une abrasion mécanique profonde de telle manière que la couche du surface appelée aussi "peau de ciment" ait disparue de même que la quantité de sables fins sous jacente.

Béton dont la peau n'est revêtue d'aucun parement qui viserait à occulter son aspect.

Le béton est la résultante d'une combinaison de béton sur une structure en acier.

Béton comprenant un nombre élevé de petites bulles d'air, de quelques microns de diamètre. Cette inclusion de bulles est créée par l'adjonction, dans le mélange, d'agents tensioactifs.

La technique du Béton Armé Continu ou BAC consiste à réaliser une chaussée béton en continu (sans joint), en mettant en place au sein de cette dalle, des armatures longitudinales. 

Béton coulé dans un coffrage constitué de panneaux métalliques (banches) et récupérables après utilisation.

Béton de teinte claire dont le liant est du ciment blanc, ciment contenant très peu d'oxydes métalliques, ce béton peut comporter également des sables blancs, auxquels sont éventuellement ajoutés des fines pierres blanches ou de l'oxyde de titane.

Béton dont la surface a été traité après son durcissement grâce à marteau dont la tête est profilée généralement en pointe de diamant "la boucharde" permettant de donner au béton un aspect architectural et esthétique. 

Béton dont la peau a subi, avant durcissement, un traitement mécanique par passage d'une brosse métallique dégageant les granulats.

Béton dont la peau n'a reçu aucun traitement de surface après le décoffrage.

C'est un béton obtenu par la suppression ou la diminution très forte du granulat fin. Il s'agit donc d'un béton obtenu par le mélange de gros granulats et pâte de ciment.

Il est principalement utilisé dans le cas d'isolation.