La classification énergétique européenne attribue à certains appareils électriques une classe en fonction de leur efficacité énergétique.

Cette classification est principalement destinée aux appareils électroménager « grand public » (lave-linge, sèche-linge, réfrigérateurs et congélateurs, etc.).

La classe d'un appareils est exprimée sous forme d'une lettre qui va de « A » (économe) à « G » (peu économe). Cette classe est attribuée à partir de mesures de consommation certifiées. L indication de la classe énergétique est obligatoire pour un certain nombre d'appareils. La classe énergétique ainsi que d'autres informations utiles (type de technologie, consommation mesurée) apparaissent sur un étiquettage normalisé facilement reconnaissable.

La classe « A+ » concerne des appareils particulièrement économes, dont les performances dépassent de manière significative celles des appareils de classe A. Certains équipements peuvent même être « A++ ».

Selon le type d'appareil, il peut être impossible en pratique de trouver des appareils de classe A. C'est en particulier le cas des sèche-linge, pour lequel la classe A n'est attribuée qu'à des appareils munis d'une pompe à chaleur. Ces appareils consomment deux fois moins que les autres mais leur prix reste assez dissuasif pour la plupart des clients, et ils sont donc absents des rayons.

La liste des équipements concernés par l'étiquettage énergétique européen est limitée, et ne concerne pas par exemple les ordinateurs. Les appareils informatiques conduisent à des gaspillages lorsqu'ils fonctionnent en mode « veille », et il est donc important de choisir un appareil dont la consommation de veille est aussi faible que possible. Les imprimantes consacrent typiquement seulement la moitié de l'énergie qu'elles consomment à imprimer ! Un label américain baptisé « Energy star » est appliqué sur les équipements informatiques ou matériels de bureau qui sont économes en mode veille.