En électricité, on distingue deux grands types de courants : les courants continus et les courants alternatifs.

Une pile électrique, une batterie fournissent du courant continu, de même qu''un capteur photovoltaïque. Une dynamo de vélo, une turbine de centrale hydraulique ou nucléaire fournissent un courant alternatif.

Dans un courant alternatif, l'intensité varie au cours du temps avec une période de temps courte (une fraction de seconde). L'inverse de la période mesurée en secondes s'appelle la fréquence et s exprime en Hertz (Hz). Une fréquence de 1 Hertz correspond à une période de 1 seconde, une fréquence de 10 Hertz à une période de un dixième de seconde, etc.

Les réseaux électriques du monde entier fonctionnent en courant alternatif, avec une fréquence qui peut varier selon le pays. En France, la fréquence du réseau est de 50 Hz. Cette fréquence est la même pour le courant qui voyage sur le réseau de grand transport (lignes à haute et très haute tension) que celle du courant qui circule dans le cordon d'alimentation d'un appareil électroménager.

La plupart des utilisations industrielles de l'électricité reposent sur l'utilisation du courant alternatif. En particulier, la plupart des moteurs sont prévus pour fonctionner en courant alternatif, bien qu'il existe des moteurs à courant continu. Le courant continu peut être transformé en courant alternatif grâce à un onduleur.

Des liaisons à courant continu sont parfois utilisées pour transporter de l'électricité, par exemple d'un réseau de transport à l'autre.