Matériau ou produit caractérisé par des propriétés utiles à la correction acoustique. Les laines minérales entrent dans cette catégorie de matériaux absorbants et isolants.

Réduction de la puissance acoustique résultant de la propagation du son dans un milieu par dissipation, ou de son passage d'un milieu à un autre. L'expression normalisée des performances des produits est le coefficient α w.

Label décerné aux baies vitrées certifiant des niveaux de performances de qualités acoustiques et thermiques.

Le label Acotherm est attribué par les centres techniques suivants : CSTB, CTBA et CEBTP;

Plusieurs niveaux sont labellisés en fonction des performances attendues : de AC1 à AC4 pour isolements acoustiques et de TH4 à TH11 pour les coefficients thermiques.



L'acoustique active a pour objet de réduire le bruit en superposant à l'onde sonore une onde sonore de même amplitude et de même fréquence mais de signe inverse.

Plus généralement, l'acoustique active a pour but de mettre en oeuvre les moyens de l'électroacoustique afin d'améliorer les propriétés acoustiques des espaces sonores.



Diminution de l'intensité acoustique entre deux points situés de part et d'autre d'un obstacle.



Plus les produits installés sont absorbants, plus sa valeur est grande. Dans le cas de surfaces géométriques complexes de produit, les résultats de mesure de la performance en absorption sont exprimés en « aire d'absorption équivalente » A en m2.

Le basalte est une roche volcanique issue d'un magma refroidi rapidement au contact de l'eau ou de l'air. Il est un constituant de la laine de roche.



Les bruits aériens extérieurs résultent du trafic routier, ferroviaire, aérien' Souvent plus riches dans les fréquences graves, ils sont encore parfois appelés « bruit route ». Les bruits aériens intérieurs proviennent des radios, voix, télévision, hifi'Ils sont encore parfois appelés « bruit rose ».



Les bruits d'impact ont pour origine un choc ou une vibration : déplacement de personnes (talons) ou de meubles, chute d'objets. Les bruits d'impact ou bruit solidiens ou encore bruits de choc sont transmis par mise en vibration de la structure et des parois du bâtiment (planchers ou murs) et par les parois latérales.

Ils comprennent :

  • Les bruits d'impact (bruits de pas, déplacement de meubles, chutes d'objets, ...)
  • Les bruits d'équipement, collectifs (ascenseur, chaufferie, ') ou individuels (chasse d'eau, robinetterie, ...)

Action qui consiste à combler un espace étroit avec un matériau compressible, souvent étanche et isolant pour empêcher l'air ou l'eau de passer.



Isoler par un revêtement calorifuge (qui conduit mal la chaleur) un tuyau d'eau chaude, un conduit, une cloison', pour éviter ou limiter les déperditions de chaleur.



Certificat reconnu par un Etat membre de l'Union européenne ou une personne morale désignée par cet Etat, qui comprend la performance énergétique d'un bâtiment et des préconisations d'amélioration.

Coefficient d'absorption acoustique (α w) : il représente la capacité d'un revêtement à absorber l'énergie d'une onde sonore. Ce chiffre varie de 0 à 1. Plus il est proche de 1, plus le matériau est absorbant. L'effet d'écho dans une pièce provient de la réverbération des sons sur les parois.



Partie des combles non utilisables.

Elle concerne la propagation de l'énergie sonore à l'intérieur d'un même local (ex : salle de restaurant, salle de spectacle, préau mais aussi grande pièce à vivre en habitat individuel) et vise à réduire le temps de réverbération du bruit sur les parois qu'il rencontre (effet d'écho). La correction est exprimée par un indice ' w (indice d'absorption acoustique).



C'est l'expression du niveau de bruit. Le dB est issu d'une mesure physique de la pression acoustique. Pour être perceptible, toute amélioration acoustique, le plus souvent exprimée comme «niveau d'affaiblissement» ou «isolement», doit être supérieure à 3 dB minimum.



Revêtement fixé sur un paroi pour renforcer l'isolation thermique.

Diagnostic de performance énergétique

Obligatoire depuis juillet 2007, le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet lors de l'achat ou de la location d'un bien immobilier d'avoir une information, d'une part sur la consommation d'énergie du bien, d'autre part sur les émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées. Il donne également des pistes de travaux d'amélioration du confort énergétique du logement diagnostiqué.



Notée de façon normalisée par le terme « Tr », cette mesure physique donne pour une fréquence donnée, en un point donné d'un local, l'intervalle de temps correspondant à une décroissance de 60 dB du niveau de pression acoustique initial (lorsque la pente ou le taux de décroissance est à peu près constant au cours de la réverbération).



En couverture, un écran de sous toiture désigne un film souple que l'on met en oeuvre sur la charpente support des bois de couverture (chevrons, fermettes) ou sur un support continu ventilé avant la pose des éléments de couverture (liteaux puis couverture proprement dite).