L'Abaca (tagal en philippin), Musa textilis, est une espèce de bananier originaire des Philippines qui pousse aussi à Bornéo et à Sumatra. Le nom de la plante est parfois écrit « abaka », mais provient de l'espagnol Abacá, lui-même emprunté au tagalog. 

L'Alfa (de l'arabe halfa), Stipe tenace ou Sparte est une plante herbacée vivace de la famille des poacées, originaire des régions arides de l'ouest du bassin de la Méditerranée, qui sert notamment à fabriquer des papiers d'impression de qualité. 

L'alpaga est la fibre textile donnée par le lama pacos (ou alpaga). Le terme désigne indifféremment la laine et le tissu produit avec les poils de cet animal. 

Croisement des fils de chaîne et de trame dans un certain ordre et une certaine proportion.

Tissu de coton semblable à une bâche mais en plus léger.

Avec plus d'un millier d'espèces connues et d'innombrables applications, le bambou conquiert aujourd'hui le marché du textile.

Technique inventée à Java consistant à masquer avec de la cire les parties non teintes.

Fine toile de lin.

Effet de dessin produit conjointement par deux trames de couleurs ou de tons différents et dans lequel elles alternent leurs flottés.

Tissu teint suivant une technique utilisée au Mali, en Guiné...

A l'origine, désigne des étoffes entièrement tissées de fils d'or et d'argent ; par la suite, une étoffe seulement décorée richement, par tissage, de fils d'or et d'argent. Ce terme n'a aucune signification technique.

Tissu de la famille des lampas, caractérisé dans sa forme classique par des effets de satin en relief se détachant sur un fond par effet de trame lancée liée régulièrement par une chaîne de liage.

Ajouter à un tissu une ou plusieurs trames supplémentaires de manière à former sur le fond qui a sa trame propre et se tisse pour ainsi dire indépendamment des motifs : fleurs, ornements...

Le cachemire est une fibre animale, provenant de la laine longue et soyeuse de la chèvre de la province du Cachemire. 

Toile de coton.

Armure à côtes parallèles à la trame, formées par des flottés de chaîne.

Fil d'or ou d'argent se présentant sous forme d'un petit ressort à boudins.

Ensemble des fils longitudinaux d'un tissu, tendus en nappe dans la longueur du métier et enroulés sur deux cylindres ou ensouples, le rouleau de chaîne et le rouleau d'étoffe.

Expression utilisée pour les fils formant les effets de velours frisé ou coupé.

Tissu de soie du XVIIIe s. décoré de dessins polychromes préparés sur des groupes de fils (branches) par des teintures successives avec réserves. Les branches, convenablement juxtaposées, constituent la chaîne du tissu et assurent la formation du dessin.

La fibre végétale obtenue à partir de l'écorce de noix de coco et utilisée en brosserie (balai) est appelée coir.